RSS

L’histoire qui s’écrit à Alep 

02 Nov

En cinq ans de guerre, le célèbre hôtel Baron, à Alep, a vu sa clientèle se réduire comme peau de chagrin. Aujourd’hui, seules quelques chambres sont occupées. Par des réfugiés. Armen Mazloumian, héritier des fondateurs du Baron, est mort il y a quelques mois. Malgré la guerre et l’extinction de son l’hôtel, fondé en 1909, il n’a jamais voulu quitter Alep. Roubina, sa veuve, est désormais la dernière gardienne des lieux et de leur mémoire. Riche mémoire s’il en est, puisque de grandes figures du XXe siècle ont séjourné dans les chambres du Baron. C’est dans la 203 qu’Agatha Christie a écrit, dans les années 30, Le Crime de l’Orient-Express. Dans la 202 est passé Lawrence d’Arabie. Entre les murs du Baron ont également séjourné Gamal Abdel Nasser, qui y a prononcé un discours en 1958, Moustafa Kamal Atatürk ou encore Charles de Gaulle et le roi Faycal.

« L’histoire de la Syrie a été écrite ici », disait Roubina, en mars dernier, au média russe RT.

http://www.lorientlejour.com/article/1010734/lhistoire-qui-secrit-a-alep.html

Advertisements
 
Leave a comment

Posted by on November 2, 2016 in Middle East

 

Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: