RSS

Le Nazi de Damas

25 Jan

UN EXTRAIT DU RÉCIT

Serge Klarsfeld a 8 ans quand la Gestapo frappe à sa porte. Nous sommes à Nice en septembre 1943. Serré contre sa mère et sa sœur dans le double fond d’une armoire, il entend son père ouvrir la porte aux Allemands. Serge Klarsfeld ne voit rien, il perçoit des voix. « J’ai dû entendre celle d’Aloïs Brunner. C’était son commando et il venait arrêter personnellement les gens. » Aloïs Brunner envoie le père de Serge Klarsfeld à Drancy, puis à Auschwitz.

Né à Vienne en 1912, nazi de la première heure, maître d’œuvre de la déportation et de l’extermination des juifs d’Europe, Aloïs Brunner est décrit par les siens comme un petit homme sans stature : sombre et nerveux, chétif, les jambes arquées, les yeux très noirs, les lèvres épaisses et la voix monotone. Dans ses mémoires, Adolf Eichmann, l’architecte de la solution finale, dit de lui : « C’était mon meilleur homme. »

http://www.revue21.fr/tous_les_numeros#n-37_le-nazi-de-damas

Advertisements
 
Leave a comment

Posted by on January 25, 2017 in Middle East

 

Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: